54516629_2045588945733833_443085821440950272_n

Le 15 mars, c’était mon anniversaire. Je me suis levé à 4h du matin, j’ai roulé 2h en voiture pour aller d’Ajaccio à Bonifacio, j’ai ensuite enfourché mon vélo pour une douzaine d’heures et plus de 400 km en solitaire, puis à nouveau 2h de voiture pour rentrer à la maison. POURQUOI faire (s’infliger ?) ça, et le jour de son anniversaire qui plus est ?! La réponse tout de suite.

20190315_193338

17 raisons de rouler de l’aube au crépuscule

  1. Des anniversaires, il y en a tous les ans, mais de combien a-t-on un souvenir imperrissable ? Là, je m’en souviendrai bien.
  2. Parcourir la Corse en intégralité du Sud au Nord et vice-versa.
  3. Relier les deux ports de l’extrémité Sud (Bonifacio) et Nord (Macinaggio).
  4. Franchir les 250 miles (402 km).
  5. Faire apparaître la carte de la Corse en entier sur ma trace GPS.
  6. Battre son record du voyage le plus long en vélo plutôt qu’en voiture ou même en avion.
  7. Une journée idéale pour un dialogue intérieur.
  8. Rajouter du piment psychologique en partant dans une unique direction à 205 km du départ pour faire un aller-retour plutôt qu’une boucle.
  9. Voir ce que ça fait de passer 12h en position aérodynamique (type contre-la-montre).
  10. Valider complètement cette position.
  11. Vérifier et montrer qu’un vélo de triathlon/CLM, c’est confortable aussi.
  12. Découvrir un nouveau type de profil de parcours façon Classique Ardennaise : rarement plat, toujours en prise (et venté ce jour-là).
  13. Faire un méga entraînement sur la base d’une série unique.
  14. Après être entré dans le domaine de l’ultra en course à pied le mois dernier, s’offrir l’ultra distance en vélo.
  15. Repousser les taquets de ce que j’aime : une vision du sport branchée sur la nature, dans des décors exceptionnels, une idée assez pure de l’effort : pas d’assistance, seul face à soi-même et aux éléments, pas de drafting, itinéraire « libre ». Comme il y a quelques années en ski freeride…
  16. Parcourir les derniers tronçons de côtes corses que je n’avais jamais connus en vélo.
  17. Valider pour de bon une idée qui me trotte dans la tête depuis un an : record, tour, Corse. Vous voyez à quoi je pense ?

20190315_193518

On mange quoi ?

Petit déjeuner sans prise de tête, au plaisir (TRÈS important), à 6h du matin au port de Bonifacio composé uniquement de brioche suisse aux petites de chocolat.

Pour la sortie, non je n’ai pas attelé une charrette de provision, juste pris 10€ avec moi, voici le détail :
– 3,25 L de boisson isotonique Aptonia
– 0,5 L de Coca + 0,5 L d’eau pétillante (sur la fin, pour varier et booster le moral)
– 3 barres protéinées Isostar
– 2 gels High5
– 2 sandwich triangles immondes pris dans une station service au retour (300 kcal)
Environ 2000 calories au total…

20190315_193402

Vous m’avez demandé

  • T’as fait des pauses ?
    Pas de pause à proprement parler, juste des arrêts express pour prendre quelques photos et faire le plein. C’était un des objectifs/tests de cette session.
  • T’es fatigué à la fin ou même pas ?
    Curieusement non pas tout de suite ! En revanche quelques heures après on dort bien…
  • Les fesses, ça va ?
    Cuissard correct + crème + bonne position = nickel !
  • T’es un grand malade ?!
    Il faut de la maîtrise de soi quand même 😉
  • Au niveau route et cohabitation avec les automobilistes, c’est OK ?
    C’est la Corse hors période estivale, relativement calme. Comme on n’est pas trop nombreux, il y a une meilleure considération de l’autre en général, y compris les cyclistes.

Alors, si vous aussi voulez faire un « petit aller-retour tranquille à la boulangerie », pourquoi pas sur plusieurs jours avec hôtels et restaurants, foncez !

Ma trace GPS sur Strava : www.strava.com/activities/2215406908

Apportez votre pierre et aidez-moi à atteindre mes objectifs :
Donate Button with Credit Cards

Rédigé par Romain Garcin

I am a dedicated & passionate French-born, self-made, self-taught, Athlete, Entrepreneur, Consultant. I discovered triathlon in 2015 after completing 2 brilliant master’s degrees in science & economics and working as a project leader. From 2016, I compete professionally on the IRONMAN, Challenge & independent circuits in over 50 events worldwide, I won and achieved overall podiums on long distance triathlons, duathlons, individual TT and running races. Now, I am focused on qualifying for the IRONMAN World Championship in Hawaii as a PRO triathlete advocating for fun & true athletes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s